Coopérations, Montagnes-Métropoles et Territorialisations

Par Laurence MALARET

Thèse de doctorat débutée en 2017

Sous la direction de Romain Lajarge et de Nicolas Kada

Thèse financée par le LabEx ITEM et Grenoble Alpes Métropole

Résumé de thèse

Le programme de recherche dans lequel cette thèse s’insère porte sur les relations de coopérations entre métropoles et montagnes en France à partir des territoires reconnus comme métropoles d’une part et les territoires définis ou se définissant comme « de montagne » d’autre part. L’enquête portera sur les évolutions contemporaines des relations de coopération avec un terrain privilégié d’investigation (Grenoble) et au moins un autre cas en France (choix effectué ultérieurement). Un terrain étranger (Italie, Suisse, Espagnol, Canada, …) sera également envisagé (en fonction des résultats de la pré-enquête). L’enquête consistera à analyser conjointement les processus collectifs et les dispositifs publics pour reconnaitre les coopérations existantes ou émergentes, identifier leurs ressorts et recenser les modalités de leur développement. Il s’agira de décrire quelques pratiques significatives de la montagne par les métropolitains et de la métropole par les habitants des montagnes afin de les référer aux politiques publiques effectives et en projet. La recherche visera à montrer l’affaiblissement des dichotomies classiques (rural/urbain ou centre/périphérie) et l’avènement de « nouvelles ruralités » en même temps que de « nouvelles métropolités ». La territorialisation sera donc considérée comme une rencontre possible et nécessaire entre processus collectifs et dispositifs publics ; hypothèse que la thèse aura à vérifier. Cette recherche s’inscrit dans le champ de l’aménagement de l’espace et dans la refondation actuelle des sciences territoriales. Une approche spatiale des théories de l’action, des interactions et de la construction de l’action collective, des théories critiques du développement territorial et de l’habitabilité sera privilégiée. Cette thèse se déroulera au sein de la Chaire Territorialisation (AE&CC-ENSAG) et dans le groupe de recherche TéLiMèP2 du Labex ITEM ; elle est cofinancée par le Labex ITEM et la Métropole Grenoble Alpes. L’Ecole Doctorale est SHPT – Sciences Humaines, du Politique et du Territoire (n°454).

PhD’s abstract

The research program in which this thesis is concerned concerns the relations of cooperation between metropoles and mountains in France from the territories recognized as metropoles on the one hand and territories defined or defining as « mountain » on the other hand . The investigation will focus on contemporary developments in cooperative relations with a privileged field of investigation (Grenoble) and at least one other case in France (choice made later). Foreign land (Italy, Switzerland, Spain, Canada,…) will also be considered (depending on the results of the pre-survey). The survey will consist of a joint analysis of collective processes and public mechanisms to recognize existing or emerging cooperations, to identify their sources and to identify the modalities of their development. It will be a question of describing some significant practices of the mountain by the metropolitans and of the metropole by the inhabitants of the mountains in order to refer them to the actual and planned public policies. The research will aim to show the weakening of classical dichotomies (rural/urban or center/periphery) and the advent of « new ruralities » as well as « new metropolities ». Territorialisation will therefore be considered as a possible and necessary encounter between collective processes and public devices ; hypothesis that the thesis will have to verify. This research is in the field of spatial planning and in the current refoundation of territorial sciences. A spatial approach to theories of action, interactions and construction of collective action, critical theories of territorial development and habitability will be favored. This thesis will take place within the Territorialisation Chair (AE&CC-ENSAG) and in the TéLiMèP2 research group of the Labex ITEM ; it is co-financed by the Labex ITEM and the Metropole Grenoble Alpes. The Doctoral School is SHPT – Human Sciences, Politics and Territory (n° 454).

Comments are closed.