Évolution du paradigme de la frugalité énergétique Les expérimentations de la ville nouvelle de Milton Keynes en matière d’habitat (1967-2017)

Par Malaury FORGET

Thèse de doctorat débutée en 2017

Sous la direction de Gilles Novarina et de Stéphane Sadoux

Thèse fiancée par une bourse doctorale du LabEx AE&CC

Résumé de thèse

Ce projet de recherche s’intéresse aux nombreuses expérimentations qui ont eu lieu dans la ville nouvelle de Milton Keynes, autour de la question de l’énergie. Située en Angleterre, cette New Town est une ville satellite de la capitale, programmée en 1967 et est conçue suivant un urbanisme inspiré de deux des modèles marquants du XXè siècle. Le masterplan, à la croisée du modèle théorique des Garden cities et des principes de la ville moderne, permet différentes expérimentations quand il faut bâtir la ville pour y créer logements, emplois, équipements et infrastructures. Trois expositions remarquables ont eu lieu entre 1981 et 1994 avec pour sujet la création d’habitats efficients d’un point de vu énergétique. Les prototypes sont ensuite vendus et sont toujours habités à l’heure actuelle. Du modèle hérité des garden cities aux influences du mouvement moderne, quelles conditions favorisent l’expérimentation et en quoi Milton Keynes peut être vu comme un laboratoire de la frugalité énergétique ? L’hypothèse avancée ici, est que le potentiel expérimental d’un urbanisme de secteurs a rendu possibles de nombreuses expérimentations. Dans un contexte d’émergence de la pensée écologique et de prise de conscience des limites de nos ressources naturelles, ces expérimentations se sont faites dans le sens de la frugalité énergétique. Du projet de territoire aux prototypes d’habitats, de la création de la ville à aujourd’hui, Milton Keynes retrace l’évolution du paradigme de la frugalité énergétique.

PhD’s abstract

The subject of this research project is the many experiments conducted within the New Town of Milton Keynes with regard to energy. Located in England, it is a satellite town from the capital, London, which was planned in 1967 and followed two of the principle urban models of the 20th century. The masterplan, which draws from the garden cities theoretical model and modern city principles, opened up various experimental possibilities at the time of building the town in terms of generating housing, employment, equipment and infrastructure. Three remarkable exhibitions focused on creating energy efficient housing were opened between 1981 and 1994. Prototypes were sold and these remain inhabitated to this day. From the inherited model of the garden cities to the influences of the modern movement, which are the conditions that promote this experimentation and that make Milton Keynes a laboratory for energy frugality? The hypothesis advanced here is that the experimental potential of sector-based urbanism has made numerous experiments possible. In a context in which ecological thinking and increased awareness of the limits of our naturals resources emerged, such experiments have been carried out in the search for energy frugality. From territorial projects to housing prototypes, from the building of the city to the present day, Milton Keynes traces the evolution of the energy frugality paradigm.

Comments are closed.