Territorialiser les politiques environnementales et paysagères pour répondre aux enjeux des transitions. Projets de territoire autour des Espaces Naturels Sensibles.

Par Estelle CARLIER

Thèse de doctorat débutée en 2017

Sous la direction de Romain Lajarge

Thèse fiancée par

Résumé de thèse

Le programme de recherche dans lequel cette thèse s’insère est la « Chaire territorialisation » de la Fondation Université Grenoble Alpes, hébergée à AE&CC – ENSAG. La territorialisation est considérée ici comme étant à la fois un des procédés utilisés par les territoires institués pour adapter l’action publique aux besoins des habitants, usagers et citoyens mais elle est aussi ce que génèrent des acteurs collectifs pour voir prendre en compte leurs besoins. La recherche aura pour but d’analyser les conditions de possibilité de cette rencontre entre démarches descendante et ascendante. Cette proposition concerne le champ de l’aménagement du territoire, s’inscrit dans la refondation actuelle des sciences territoriales en particulier dans les deux contextes scientifiques français (autour du CIST) et canadien. La mutation contemporaine des institutions territoriales apparait principalement comme un des résultats de la transformation progressive du rôle des Etats ; elle oblige à interroger le processus, les modalités, les instruments et les résultats visés par la réforme de l’architecture territoriale. La territorialisation interroge également la place des habitants, usagers et citoyens dans la construction de nouvelles territorialités. Le choix de la territorialisation comme focale conceptuelle et de l’échelle intermédiaire comme terrain d’enquête répond à un choix théorique et pratique. L’objectif du projet est d’analyser le double enjeu de la territorialisation dans la réforme aménagiste actuelle en décrivant les pratiques de territorialisation, en qualifiant ces processus dans des contextes variés et en reliant les dynamiques de territorialisation observées à certaines réformes territoriales d’une part et/ou à certaines territorialités d’acteurs collectifs d’autre part. La thèse s’appuiera sur une enquête sur les pratiques de deux catégories d’acteurs : des acteurs publics ayant mis en place des dispositifs de territorialisation et en premier lieu quelques uns des départements qui le font depuis plus de 10 ans ; des acteurs collectifs qui, pour mettre en œuvre leur projet, ont construits leurs propres territorialités exprimant parfois une demande de soutien, notamment public. Un terrain principal en France (principalement sur l’expérience des départements suivants : Val de Marne, Gironde, Allier, soutenus par l’Association des Départements de France et par l’Association Nationale des Nouvelles Ruralités) sera détaillé dans le protocole de recherche.

PhD’s abstract

The research program in which this PHD is included is the « Territorialization Chair » of the Fondation Université Grenoble Alpes, located in AE&CC – ENSAG. The territorialization is considered here being one of the processes used by territories to adapt public action to the needs of inhabitants, users and citizens but also it is also what collective actors generate to see their needs taken into account. The aim of the research will be to analyze the conditions of possibility of this meeting between descending and ascending approaches. This proposal concerns the field of spatial planning, is part of the current refoundation of territorial sciences, particularly in both the French scientific context (around the ISTC) and the Canadian scientific context. The contemporary mutation of territorial institutions appears mainly as a result of the gradual transformation of the role of the states; it obliges us to question the process, the modalities, the instruments and the results in the target of the territorial architecture reform. Territorialization also questions the place of inhabitants, users and citizens in the construction of new territorialities. The choice of territorialisation as a conceptual focal point and the intermediate scale as a field of inquiry corresponds to a theoretical and practical choice. The objective of the project is to analyze the twofold challenge of territorialization in the current management reform by describing the practices of territorialisation, describing these processes in various contexts and linking the dynamics of territorialisation observed on the one hand to certain territorial reforms and / or on the other hand to certain territorialities of collective actors. The thesis will be based on a survey of the practices of two categories of actors: public actors having set up territorialization schemes and at first steps of some departments that have been doing this for more than 10 years ; some collective actors who, in order to build their project, have built their own territorialities, sometimes expressing a request for support, in particular from public institutions. A main field of study in France (mainly based on the experience of the following departments: Val de Marne, Gironde, Allier, supported by the Association of French Departments and the National Association of New Ruralities) will be detailed in the research protocol.

Comments are closed.