CLEF_@RR : Connaissance Locale comme Expertise Fondamentale de la Résilience et du Risque

Période

Date de début du projet : janvier 2020
Date de fin du projet : janvier 2023

Responsable scientifique

Equipe projet

Aysegül Cankat
Halimatou Mama-Awal
Étienne Randier-Fraile
Clara Caroff
Cyril Costes
Marie Combette
Céline Cholez (pour la partie VOR-RISK, hybridation des outils, 2020)

Organisme financeur

LabEx AE&CC
VOR-RISK

Montant du financement

10 500 euros

Résumé

La connaissance du local comme expertise
La connaissance du milieu et des contraintes en local, considérées au prisme des enjeux de la construction de l’expertise nécessaire à prévenir les risques et réparer ses dégâts, est une valeur ajoutée sociale et environnementale pour les professionnels. Les stratégies d’action et de gestion sont alors augmentées par les externalités positives des contraintes. Le projet propose donc de contribuer à la construction d’une expertise qui prend en considération la dimension culturelle de l’aléa et du risque pour que les connaissances en local participent pleinement des stratégies d’action et de projettation.


Diversifier l’expertise par le transfert culturel
La question de l’expertise et la gestion de l’aléa dans des situation de risque nécessite une multiplicité qui s’appuie sur la dimension culturelle chaque fois  à (re)connaître. Cette (re)connaissance permet de fonder scientifiquement une forme renouvelée de l’expertise, augmentée par le transfert culturel.
L’ouverture d’un champ de recherche nouveau, par la question des transferts culturels dans le domaine de l’expertise liée à la gestion, l’organisation et la fabrication des espaces et des sociétés exposés aux aléas, place au centre de la problématique le chercheur comme acteur du transfert culturel. Il ne s’agit ni de la diffusion, ni de la répétition, et encore moins de l’importation d’un modèle mais d’une re-spatialisation chaque fois renouvelée par les conditions du nouveau contexte. C’est moins la circulation d’une connaissance culturelle que sa réinterprétation qui est en jeu.


Dessin-redessin comme outil de production de connaissance
Mobiliser les outils de l’architecte (dessin/re-dessin) dans les méthodes de production de connaissance pragmatiques et théoriques pour introduire la question de l’aléa et de la culture du risque dans la pensée projectuelle, les croiser aux outils d’autres disciplines pour activer les possibilités d’hybridation et de complémentarité est un objectif fondamental du projet.


Les espaces ouverts comme système de résilience
Considérer les espaces ouverts comme systèmes de vie par leur capacité à constituer les lieux privilégiés de la résilience humaine et environnementale, et rendre visibles ces lieux capacitaires à toute échelle recentre le projet dans la discipline architecture.

Partenaires

Yaam Solidarité (Ouagadougou-Burkina Faso)
La Cabina de la Curiosidad (Quito-Equateur)
MSGSÜ (Istanbul-Turquie)

Terrains de recherche

Ouagadougou, Quito, Istanbul, Bodrum, Montevideo

Publications

CANKAT, Aysegül, AWAL, Halimatou Mama, MOLES, Olivier, LEBRINI, Dadjouari, TIEMTORÉ, Soayouba, COLY, Assane, VAUQUELIN, Zoé, TEILLET, Léa, LEPORCQ, Pauline, 2021. « Co-construire de l’expertise inclusive des connaissances locales ». In : Afrique contemporaine. 2021. Vol. N° 269-270, n° 1, p. 283‑306. DOI https://doi.org/10.3917/afco.269.0283.
fr_FRFrench