Habitat

Axe 2 de l’équipe CRAterre.

Responsables scientifiques: Philippe GANRIER

Objectifs :

La notion d’habitat s’entend au sens large du terme, dans le sens « établissements humains », dans une approche holistique et systémique qui touche aux sphères de la production et de la conception du cadre bâti ainsi qu’a l’usage des espaces ainsi créés/modifiés. Elle aborde les questions de l’aménagement et de l’occupation du milieu par les hommes et les sociétés à travers la production d’un bâti et de ses différentes dimensions/composantes y compris immatérielles. Cette approche orientée cultures constructives est une posture et l’ambition clairement énoncée est de produire des connaissances pour l’action et par l’action à partir de différents terrains d’expérimentations et d’interventions en partenariat et co-construction avec les parties prenantes. Il s’agit in fine, à travers cet axe et les recherches de différentes natures développées, de contribuer à répondre aux enjeux du développement durable, en particulier ceux identifiés par la communauté internationale au titre des objectifs de développement durable, à savoir, mais sans exclusive, les ODD 11 (Villes et communautés durables), 12 (Consommation et production responsables) et 13 (Mesures relatives à la lutte contre le changement climatique) et de l’amélioration des conditions de vie de tout un chacun.

Le pluriel d’habitat marque l’idée de la richesse et la diversité des cultures constructives locales contemporaines ou plus anciennes due à cette nécessaire adaptation au milieu et aux conditions locales en se référant aussi aux modes d’habiter et aux besoins. Elle propose un regard sur l’architecture embrassant les différentes échelles du territoire (habitat / édifice / îlot / voisinage / quartier / établissements humains / ville).

Cette vision holistique du projet architectural « habitat » prend donc en compte non seulement les questions de spatialisation et d’ambiance, mais aussi de construction. Il est étudiée à la fois sous l’angle qualitatif (projet technique et écoresponsable) et quantitatif (projet de développement) dans une perspective de production en réponse aux besoins notamment des populations les plus démunies des pays en développement, mais aussi des pays industrialisés, en particulier la France.

Les trois objectifs de l’axe « Habitats » pour 2020 – 2025 en terme de production de connaissances sont de :

  1. Contribuer à la réduction des risques de catastrophe et à l’amélioration de la résilience des populations et des établissements humains par la rétro-ingénierie des cultures constructives locales.
  2. Contribuer à l’amélioration de l’accessibilité à un habitat adapté et digne du plus grand nombre en développant des approches méthodologiques intégrées et l’aide à la décision.
  3. Contribuer au développement d’approches innovantes en matière de  production/adaptation d’établissements humains face aux enjeux du développement durable/soutenable et du changement climatique.

Questions de recherche :

  • Comment construire les établissements humains de demain dans une approche multidisciplinaire multi-acteurs et co-construite ?   
  • Quelles sont les méthodes et outils du chercheur en appui aux organisations en charge de faciliter l’accès à un habitat de qualité pour tous ?
  • Comment concevoir et produire des infrastructures adaptées aux conditions locales qui puissent aussi servir de modèles pour l’amélioration de l’habitat ?
  • Quelles sont les nouvelles tendances pour la production d’un habitat permettant un réel bien vivre : gouvernance, espaces, matériaux, etc. ? Quels sont leurs potentiels et leurs limites ?
  • Comment mieux prendre en compte les aléas naturels, les vulnérabilités du bâti exposé et les dynamiques des sociétés pour réduire les catastrophes ?
  • Comment mettre en application les grands principes de développement durable à la production et l’usage de l’habitat ?

Méthodes :

  • Expérimentations itératives,
  • Projets de recherche action,
  • Réflexion stratégiques,
  • Partenariat avec des organisations internationales et des ONGs,
  • Approche pluridisciplinaire (STI et SS : Economie locale).

Terrains et corpus :

  • Région Rhône Alpes,
  • France, Europe, Monde,
  • Situations post-désastres / zones à risques,
  • Divers projets supports (innovants).

Projets de recherche :

  • CDP Risk dans le cadre de  l’IDEX Université de Grenoble – Alpes,
  • Projet de recherche « support à l’auto-relèvement post-désastre » dans le cadre du Global Shelter Cluster en partenariat avec Oxford Brookes et CARE,
  • Projet Fiche Réponse Abri avec les acteurs humanitaires et le GSC,
  • Projet TCLA + en Haïti,
  • Projet de construction de greniers à oignons au Sénégal,
  • Outil d’aide la décision SHERPA pour les programmes d’habitat durable dans le cadre d’une collaboration avec UN-Habitat.

Chercheurs impliqués :