Ambition commune aux deux équipes

En portant un regard rétrospectif sur quarante ans de recherche conduites par les chercheurs d’AE&CC, le programme de l’ambition réflexive a une vocation double : contribuer à théoriser la recherche par le projet et la recherche action comme forme de recherche contributive et orienter les nouveaux projets développés dans l’unité de recherche dans le cadre d’appels à manifestation d’intérêt, d’appels à proposition de recherche, de programmes financés par l’ANR, l’UGA ou d’autres organismes, ainsi que les nouveaux sujets de thèse et de post-doctorats.

L’ambition partagée par les membres d’AE&CC est de développer une approche réflexive qui vise une pensée critique et une théorisation de nos pratiques de recherche. Il s’agit de mieux exploiter et faire dialoguer leurs déclinaisons respectives (problématiques, terrains locaux et internationaux, échelles des objets étudiés). Ces échanges permettent de nourrir le travail théorique des questions posées par le travail de terrain et, en retour, de valider (ou d’invalider) les postulats, méthodes et outils déployés dans les projets pour répondre aux réalités du terrain. La capacité à produire des cadres et des contenus répondant aux exigences scientifiques doit beaucoup à l’interdisciplinarité caractérisant la recherche en architecture, en urbanisme et en paysage qui, après s’être développée en exploitant des techniques d’enquêtes et d’administration de la preuve propres à d’autres disciplines scientifiques, s’efforce aujourd’hui de faire advenir des outils et méthodes de recherche permettant d’accorder un rôle central au projet. Qu’il s’agisse de l’analyser, d’en faire un terrain d’expérimentation ou d’informer et d’outiller ses conditions d’opérationnalité, le projet s’affirme de plus en plus comme le point nodal de la recherche architecturale. Cette place désormais acquise soulève toutefois une série de questions relatives à la spécification d’une recherche architecturale capable de dialoguer d’une manière étroite avec un objet pouvant, tout à la fois, et à parts égales, devenir un terrain et un outil de l’enquête ou du protocole d’expérimentation. Le programme de recherche du post-doctorant recruté dans le cadre de l’ambition réflexive contribuera à y répondre.

Les travaux réflexifs de l’ambition partagée engagés en 2020 ont permis d’identifier, au sein d’une démarche générique qui se revendique de la recherche contributive, les relations entretenues entre recherche action et recherche projet. Les pédagogies innovantes –  basées sur des questions émanant de la pratique architecturale et conduisant à produire des savoirs sur les situations de formation en même temps que la formulation de pistes pour l’action –  constituent un champ d’investigation ouvert. Les enquêtes amorcées devront, à terme, clarifier les protocoles qui permettent de faire de cette recherche ancrée dans la formation le creuset d’une production de savoirs théorisés dans le champ de ce que les sciences de l’éducation nomment la recherche-action-formation.

Cette première phase du programme a orienté les sujets de nouvelles thèses au sein du laboratoire et de nouveaux projets de recherche. Surtout, ils ont contribué à forger la candidature pour un nouveau labex UG@rchitecture.

fr_FRFrench